L’industrie culturelle s’attaque via la taxe copie privée au marché de la réparation et du reconditionné. Attaquer est un grand mot, j’en conviens, ça n’en reste pas moins étroit de leurs parts dans une période ou plus que jamais nous nous devons d’agir pour l’environnement.

Industrie et culturel est un oxymore. L’industrie reste l’industrie. 

La taxe copie privée n’est pas une taxe, c’est une rémunération compensatoire qui nous autorise notamment à nous faire une compile pour la voiture avec nos propres CD, ou de faire la copie d’un film pour ne pas abimer notre original… Cette rémunération n’était à la base que sur le matériel neuf disposant d’une mémoire de stockage. CD, PC, clé USB, téléphone, disque dur externe … et même GPS.

Ressèment adopté au parlement, en ce moi de décembre 2021, la copie privée s’applique dorénavant aussi sur le matériel reconditionné. L’ennui, c’est que c’est un secteur parfois précaire avec de petites marges et c’est un secteur capital pour la transition écologique que nous devons opérer pour éviter un dérèglement climatique lourd de conséquences. Bien que minoré, la taxe copie privé sur le reconditionné et d’environ 10€ pour un téléphone sur lequel le bénéfice net du réparateur n’est déjà que de l’ordre de 10 ou 15€ (source: Next impact) et soumis à la concurence international. Même Louis XVI n’aurait pas Osé. 

C’est offensant, imaginez si vous déviez donner presque la totalité de votre salaire. Idem pour ceux qui se démènent à débloquer des aides à la réparation. 

Certaines entreprise du reconfitionné ont un Chiffre d’affaire confortable, d’autres vont devoir détruires des emplois sociaux, notamment dans des associations tel que Emmaüs. Il y a aussi de nombreuses entreprises sociale et solidaire qui embauchent du personnel qualifié en situation de handicap.

Ce n’est pas au secteur de l’économie circulaire de financer la culture.

L’économie circulaire est le grand défi de ce siècle. Un indispensable pour l’équilibre environnemental et la survie de l’humanité. 

Ce racket scandaleux est soutenu par 1600 artistes.

Parmi les signataires, Dany Boon, Benabar, Matthieu Chedid, Gims, Nicola Sirkis, Jean-Louis Aubert, Nathalie Baye,  Sandrine Bonnaire, Alain Chamfort, , Julien Clerc, Guillaume Gallienne, Jean-Jacques Goldman, Jean-Michel Jarre, Michel Jonasz, Angélique Kidjo, Rithy Panh, Pomme, Abd Al Malik, Soprano, Vianney …

C’est décevant. Matthieu Chedid, Soprano … ont soutenu l’extension de la la copie privée au marché du reconditionné et pourtant ils soutiennent l’écologie d’autre part. C’est un non-sens.

Ce n’est pas que de l’individualisme. Copie privée ne profite pas qu’aux ayants droit. 25% de ces sommes collectées finances des actions culturelles et soutiennent des festivals. 

En 2020 avec le covid, 45 % des intermitents du spéctacle allocataires ont perçu un salaire brut inférieur à 500€/mois. Ce n’est pas viable . Ça pourait paraitre logique d’étendre la taxe copie privée, mais ça ne l’ait pas.

Il aurait fallut trouver une autre solution.

Peut être modifier la répartition des richesses acquises via la copie privée appliquée sur le matériel neuf.  

L’écologie à plus d’importance que leurs vacances aux Bahamas.

Heureusement, on est nombreux à faire barrage pour empêcher l’industrie culturel d’appliquer leurs lois liberticides. On aurait même plus le droit de partager un Gif sur Facebook.

Je vais m’adresser directement à eux, comme ça, ça colle à la videos.

Vous êtes là pour les Dollars de l’Art ou pour promouvoir la culture ?

“Quand le blé est mûr, on le fauche.” Proverbe pour Copie France. 😉

Est-il indispensable de taxer l’économie circulaire ?

« Johnny Halliday, pour son dernier disque a perçu 185  707 € » de subvention copie privée. source: Next impact  

S’ils veulent financer l’industrie culturelle, c’est une bonne chose, ils pourraient commencer à le faire avec leurs propres revenus plutôt qu’avec celui des bas salaires. 

En se serrant la ceinture, un smicard peut économiser 100€/mois.

Avec 2000€ c’est déjà presque 10 fois plus.

Les célébrités sont riches à million.

Pour ma défence, une partie du milieu de la culture a un niveau de vie très confortable.

Des salaires élevés, parfois plusieurs milliers d’euros par jours et la possibilité d’avoir de longues périodes de chômage. Jusqu’à 9 mois par ans tous les ans. Avec un chômage supérieur voir deux fois supérieur aux revenus de ceux qui travaillent dans l’économie circulaire. Leurs cotisations sont un peu plus élevées, néanmoins c’est confort.

Ce n’est pas tolérable de taxer l’économie ciculaire. Je doute que les intermitents sensibilisés à la cause sociale et environnementale soient satisfaits de cette situation. 

« En 1936 est créé le régime salarié intermittent à employeurs multiples pour les techniciens et cadres du cinéma. Ce régime est encouragé par les producteurs de cinéma qui à l’époque ne trouvaient pas de techniciens, souvent des artisans et des ouvriers dans diverses corporations. Ceux-ci préféraient travailler chez un patron en fixe avec une paye toute l’année, d’où la difficulté pour le cinéma de trouver du personnel pour des périodes courtes et ponctuelles. Avec ce régime particulier, ils pouvaient travailler pour des films quelques mois et le reste du temps une caisse leur donnait une indemnité pour continuer à vivre et surtout à être disponibles. Le nombre de personnes concernées était à l’époque très modeste. » Wikipedia

Le regime est bien plus large aujourd’hui.

Le monde de la TV par exemple est hors-sol. Il y a un manque de représentativité.

Visitez la source: 

https://www.nextinpact.com/article/48684/le-senat-adopte-taxe-copie-privee-sur-produits-reconditionnes

Ils veulent aussi instaurer une taxe sur les disques durs nus ce qui augmenterait le prix de nombreuses réparations
Il ne faut pas les laisser faire. Nous devont baisser notre empreinte carbone. Il ne faudrait pas l’oublier, c’est une urgence.

La création c’est beaucoup de travail et l’ART est un domaine important pour faire rêver les enfants et les plus grands. Sans eux le monde serait bien triste.

Le prix des smarphones reconditionnés est beaucoup moins cher que le prix du neuf à sa sortie mais ça reste à voir fasse à un smartphone neuf à 300€ nouvelle génération 10 mois apres sa sortie.

Les smartphones évoluent rapidement, ils sont vites obsolètes, nettement plus vite que les ordinateurs.

L’intérêt d’avoir un téléphone plus performant sur le plan matériel se fait moins ressentir. L’augmentation de la résolution n’est plus très perceptible, les smartphones sont fluides …

Personnellement je cherche maintenant plutôt les améliorations logicielles que matériel. Il y a encore beaucoup de points à améliorer sur la gestion des appels, des contacts, des SMS et du téléphone. Il y a trop d’applications poubelles et d’incompatibilités.

Les algorithmes améliorent grandement les photos sans changer de capteurs. Les algoritmes sont aussi capables de fluidifier les jeux avec des algos de tipe DLSS.

C’est à peine imaginable ce que les algorithmes seront capables de faire. Le répondeur de notre entreprise pourra répondre aux question en allant chercher tout seul les réponses sur notre site internet par exemple. Les besoins en puissance sont et serons souvent déporté dans le cloud.

Il faudrait prolonger les mises jours sur smartphones. Elles sont seulement de 2 à 5 ans.
S’axer sur les améliorations via des mises a jours logiciels plutôt que matériel sont de nos jours plus profitables pour la majorité des utilisateurs. 

Attention aux smartphones neufs provenant de chine, c’est parfois du reconditionné. Il y a une grosse disparité de qualité de réparation et sur le plant environnemental entre les différents reconditionneurs. Il faudrait un label.

Sur le plan environnemental, la réparation reste préférables. 

Pour éviter la casse de l’ecran, utilisez un film protecteur en verre trempé 9H 0.3mn biseauté. Ou mieux. 

Pour plus d’infos sur pourquoi agir et les actions en faveurs de la réparation c’est par ici: 

Indice de réparabilité, vers une économie circulaire ?

Pour rester sur le sujet de la culture c’est par ici:

20€/mois, tous les films en illimité légalement ?