L’indice de réparabilité devient obligatoire à partir de janvier 2022.

On l’a attendu, il est enfin là.

En France on est les 1ers à le faire, félicitation. De nombreux pays suivront.

La France a repoussé la date de 2020 à 2021 puis elle a décidé de ne pas le rendre obligatoire avant 2022. Cette fois si c’est la bonne. On a tout de même perdu 3 ans. L’Europe traine la patte en ce qui concerne la réparabilité des ordinateurs, l’indice a été refusé. Dommage, car plus il y aura de pays, plus les fabricants feront des efforts. Il y a aussi de grosses pressions aux USA, en Australie et dans de nombreux autre pays.

Pourquoi réparer ?

L’achat d’un PC neuf, c’est environs 307Kg de C02e livraison comprise.

Le dioxyde de carbone n’est pas le seul gaz à effet de serre.
Pour rendre les choses plus faciles à exprimer, il y a le terme C02e, qui signifie équivalent de dioxyde de carbone.

C02e est l’impact total sur le changement climatique de tous les gaz à effet de serre causés par un produit ou un comportement.

En avion, pour un passager moyen-courrier, c’est en moyenne 0,187 kg de CO2e par KM. Donc acheter un PC neuf ça équivaut en termes de gaz à effet de serre à un vol en avion de 1641km.

Une personne qui fait tout pour ne pas polluer, mais qui prend l’avion tous les ans émet plus de C02 qu’une personne qui ne fait pas d’effort, mais qui prend l’avion.

Un vol Montpellier → Fès au Maroc c’est 1.311 km.

Je vous épargne la blague sur les gaz de Fès hautement polluants.

Un ordinateur, c’est très polluant.  

« Fabriquer un ordinateur nécessite 240 kg de combustibles fossiles, 2,2 kg de produits chimiques et plus de 1 tonne d’eau, selon l’ADEME. Sans oublier les terres et métaux rares, comme le néodyme pour les électroaimants ou l’indium pour les écrans tactiles. »

Rien que pour un smartphone de 120g, il faut 70 kg de ressources naturelles, c’est 500 fois plus.  

Dans le monde, il c’est vendus en 2020 458 millions de PC. Sois 871 ordinateurs par minutes. Presque 15 par seconde. 

Forcement, les conséquences environnementales sont catastrophiques. 

Et je ne parle pas de l’exploitation humaine dans les mines et les usines.

Toutes les maladies dues aux produits chimiques …

Je vous invite chaudement à poursuivre la lecture. Pour en savoir plus sur la situation environnementale, c’est par ici :

https://microgitech.fr/collapsologie-et-effondrement/

Quelle réaction chez les fabricants d’ordinateurs ?

Certaines marques font tout pour ne pas devoir rendre leurs appareils réparables. Parmi les pire élevés, il y a Apple et HP. Ils n’hésitent à user de leurs avocats pour nous mettre des bâtons dans les roues.

On pourrait aussi ajouter Samsung et son obsolescence logiciel volontaire, Microsoft qui depuis peu fait aussi du matériel à la manière d’Apple. C’est cher, difficilement réparable et de qualité médiocre pour le prix. Et j’en oublie pleins, car en gros ils font tous du matériel de piètre qualité.

Asus, lui, est plus conciliant et communique sur le fait qu’il va faire des efforts.
L’un des avantages avec ASUS, c’est le stockage des pièces en France et la livraison en 24 h.
Quand notre PC tombe en panne, c’est toujours un soulagement de pouvoir être dépanné très rapidement et ainsi pouvoir continuer notre travail. C’est aussi très bon pour l’économie. 

Il n’y a pas tous en stock en France, mais presque. C’est un bon point pour eux, car l’indice de réparabilité tient compte du temps de livraison.

L’indice prend aussi en compte le prix des pièces de rechange comparé au prix du PC neuf, sur ce point ils ont tout de même encore de gros efforts à faire, car comme pour les autres marques, ça pourrait être beaucoup plus modulaire. Par exemple les claviers sont généralement soudés à la repose poignée. Ça augmente considérablement le prix de la pièce.

Pour le moment, la mesure a peu d’influence sur les marques.
Les gammes professionnelles sont plus qualitatives par exemple les Lenovo ThinkPad.

À ne pas confondre avec la gamme grand public Lenovo.

Je l’espère, on va sur la bonne voie. En 2024, il devrait y avoir un indice de durabilité.

Il y a une autre marque moins connue qui livre rapidement les pièces, c’est Terra PC, un assembleur allemand qui fournit de nombreuses entreprises. Les pièces arrivent d’Allemagne en 48 h. Pour les PC portables, Terra pc fait souvent du Clevo rebadgé sous sa propre marque.  pcvert en France propose des PC avec un bon indice de réparabilité, c’est là aussi fréquemment la marque Clevo ou WHY!

XMG c’est aussi du Clevo assemblé en Allemagne. 

Les autres marques sont à la traine sur le délai de livraison des pièces, car le châssis est souvent stocké en Chine. La livraison est beaucoup plus lente.

Le Framework Laptop est un PC portable ultra réparable, ultra modulaire et facile à réparer. Mais il n’est pas disponible en France pour le moment et les pièces de rechange non plus.

Le problème avec les petites marques, c’est qu’il est difficile pour eux de rivaliser en termes de prix des produits ou des pièces de rechange.

Le Concept Luna de Dell est un PC portable axé sur la réparabilité. C’est la première marque grand public à véritablement aller dans cette direction. 

Appel à un très mauvais indice de réparabilité chez ifixit, une association de notation indépendante. Mais l’indice de réparabilité gouvernemental fournit par la marque est correct. Notamment parce que les pièces, bien que très chères, sont accessibles en comparaison du prix de l’ordinateur neuf, il faut dire qu’ils ne sont pas donnés. Mais les pièces sont souvent collées et difficilement remplaçables et ils ne veulent pas fournir les pièces, excepté aux rares réparateurs qui ont accepté certaines conditions que l’on pourrait qualifier d’abusives. 

Par exemple, si on propose à nos clients la réparation de la carte mère plutôt que son remplacement, on n’a pas le droit de se faire livrer des pièces officielles Apple. Pourtant la réparation de la carte mère coute beaucoup moins cher.

Là aussi, il va peut-être y avoir du changement, car Apple a annoncé qu’il proposerait en 2022 certaines pièces à tous les consommateurs. Si on y regarde de plus près, les pièces proposées couteront presque le même prix que la réparation dans les ateliers de la marque.

C’est dommage parce que Apple a les plus grosses marges, il vend beaucoup de produits identiques, il pourrait facilement avoir des produits irréprochables sur la réparabilité.

À la maison mère d’Apple, c’est un peu la guerre entre ceux qui veulent que ce soit plus écologique et ceux qui ne souhaitent pas de cette contrainte, notamment pour le design. J’imagine que c’est un peu la même chez de nombreux constructeurs.

Il y a des modèles de PC avec un bon design et top en termes de réparabilité.

Pour les faiblesses courantes. Asus devrait faire un effort sur la qualité de ses connecteurs de charges, car les pannes sont courantes. Chez MSI c’est la plasturgie qui casse au niveau des charnières, entre l’écran et le clavier. Leurs châssis sont très fins. D’une maniérée général, les charnières devraient être consolidées chez tous les fabricants. Chez Dell c’est souvent la carte mère qui rend l’âme. Chez HP, c’est la surchauffe ou le ventilateur. Chez Razer la batterie qui gonfle… Après ça dépend aussi des générations.

Pour les PC de bureau le mieux c’est de faire du sur mesure. Chaque pièce a sa meilleure marque et son meilleur modèle. De plus en cas de réparation, le sur mesure a une meilleure compatibilité. Les délais de livraison sur PC de bureau c’est 24h. C’ est facilement Upgradable et c’est beaucoup plus durable que les PC portables.

L’USB 4 types C, va tout simplement permettre d’effectuer la recharge sur plusieurs USB différents. S’il y en a un qui est cassé et qui n’est pas en court-circuit, on branche sur l’autre. 

Actions pour la réparation:

Si vous êtes bricoleurs, pour réparer vous-même votre électroménager, visitez spareka.fr

Nombreux sont les pays qui agissent pour l’environnement en favorisant la réparation.

Un Éco chèque de 250€/an en Belgique pour les employés.

50 %, dans la limite de 100 € par an pour l’Autriche

Crédit d’impôt de 4985€ par ans pour la Suède, mais limité au gros électroménager.

7 Pays européens ont instauré une réduction de TVA dans certains secteurs de la réparation.

À Toulouse en 2020, il y avait une aide de 30% du montant de la réparation, pour un maximum de 100 € d’aide par réparation. Je ne sais pas si c’est encore d’actualité.

En France :

Il devait y avoir une aide à partir de 2022.

Le fonds réparation devait être d’au moins 20 % des coûts estimés, mais un nouveau projet de décret, la abaissé à 10 % des coûts et ça prend encore du retard. Il y a toujours des effets d’annonce, mais c’est repoussé, revus à la baisse… 

« Le Gouvernement doit édicter des textes qui améliorent constamment la protection de l’environnement et ne doit pas faire de retour en arrière. » (article L. 110-1 du Code de l’environnement)

https://www.zerowastefrance.org/fonds-reparation-zero-waste-france-va-en-justice/

Le chèque réparation de 100€ par an, on en entend plus parler, on l’attend toujours.

Une loi devait obliger les fabricants de smartphones à au moins 5 ans de mises à jour de sécurité. Il y a actuellement 3 ans de mises à jour en général. La loi à été supprimée. Sur ordinateur PC c’est différent, les mises à jour et les nouveaux systèmes d’exploitation sont proposés pendant toute la durée de vie de l’ordinateur et plus encore.

Une loi devait stopper l’incitation par les opérateurs téléphoniques à changer de smartphone régulièrement. Cette loi a été supprimée. Notez que les smartphones à 1€ ne sont pas réellement à 1€. Vous payez le prix fort par le biais d’un abonnement téléphonique plus cher. C’est un crédit à la consommation déguisée.

D’un autre coté, l’industrie culturelle étend sa rémunération copie privée aux appareils reconditionnés. Encore un frein à l’économie circulaire et la triste constatation que faute d’actions suffisantes on va finir par en payer le prix fort.

Quel solutions pour l’économie circulaire:

Les éco-organismes œuvres au finacement de l’économie circulaire. 

Je pense qu’il faudrait faire une plateforme qui ne vend que des produits avec un bon indice de réparabilité. Des PC sur mesure comme le fait Clevo pour maximiser la compatibilité des pieces entre les differents produits. C’est ce qu’il faut pour avoir un max de pieces d’occasions compatibles et de possibilités d’upgrades. Pour avoir un minimum de déchets.

Dans l’hippothèse qu’il n’y ait pas de pièce d’occasion disponible. Quitte à remplacer une pièce HS, autant la remplacer par une pièce qui permet au PC de ne pas être obsolète à plus long terme. Mais il ne faut pas que se sois rentable de volontairement casser sont PC pour avoir un upgrade. 

Un PC portable pourrait être tout aussi upgradable et réparable qu’un PC de bureau, c’est juste une question de standard.

Chaque produit vendu est accompagné d’une assurance valable 6 ans pour les PC.  

Avec une franchise de 1/3 de la valeur du PC pour que l’assurance n’augmente pas trop le prix. 

Comme ça, ont est sur que pendant 6 ans, les réparations sont toutes rentables. Pas besoin de devis, le prix est connus d’avance. 

Contrairement a une assurance, il faut que ça prenne aussi en charge la casse accidentelle. C’est majoritairement des accident. Le but, c’est de limiter les déchets.  

Les PC pourront être réparé chez tous les réparateurs indépendants partenaires en moins de 48H.

Sur la plateforme, il pourrait aussi y avoir un marketplace pour vendre les pièces détachés neuves et d’occasions. Mais aussi, la documentation technique, des shémas de qualité avec points de test, des forums d’entraide entre professionnels, des tutos formations, La liste des pannes les plus courantes par produits…

Faire en sorte de trouver les pièces rapidement sans devoir procéder à des vérifications. Un peu comme le fait DELL avec leurs express code collé au dos du PC. Chaque clients a un compte avec la durée de l’assurance, le prix de la franchise, sont produits, les pieces détachés, la documentations, les factures, pilotes, les upgrades possibles (Ecran , GPU )…

Préparer le terrain pour pouvoir effectuer toute les reprations rapidement a moindre frais. On pourrait fortement diminuer le temps d’intervention. Grosse économie à la clé.

Associé à une platforme sur le principe d’Amazon pour y stocker les piéces détachés en france, en livraison express. A moindre frais pour les revendeurs. La possibilité d’y commander aussi les puces éléctroniques, la visserie…

Les marques pouraient faire leurs propre plateforme pour éviter les intermediaires et baisser les prix mais ça metrait les revendeurs de pieces au chômage. 

L’assurance pourrait être détaxée par l’état et financée par les éco-organismes et les bénéfices sur la vente des produits neufs.

En étant le moins Procédurable possible, car le temps de travail, et le cout de la structure de financement, c’est de l’argent et donc une baisse des aides et donc une augmentation de la pollution. C’est souvent qu’une grosse partie de l’argent part dans la structure. Tout le monde veut une part du gâteau.

La plateforme serait le meilleur endroit pour acheter un produit.

Tous les réparateurs partenaire mettront un lien de leurs sites vers la plateforme luis garantissant une très bonne SEO gratuite.

Tous les réparateurs proposeront des PC issus de la plateforme en vente directe ou en conseil à l’achat.  

Sur les produits, une belle étiquette pour exhiber fièrement l’indice de réparabilité, la qualité du produit comme on exhibe l’autocollant Intel i7.

Que les gens soient fiers d’acheter en accord avec l’économie circulaire. Pour faire marcher le bouche-à-oreille. Que ce soit un peu honteux de ne pas avoir un PC qui respecte le principe de l’économie circulaire.

Quitte à ne pas rentrer d’argent dans les caisses de l’état en prônant l’autoréparation et le travail au black, autant détaxé et que ce soit les pros qui le fassent. Ça limite la casse des produits par des erreurs de débutants et ça évite de provoquer la désertification des professionnels. 

Je pense que ce serait une erreur de subventionner la réparation des produits tout collés tout soudés. Les AIO et les PC portables à l’indice de réparabilité faible. Il faut bannir les mauvais élèves et promouvoir les produits plus éthiques si Jose dire. Il faut détruire le marché des mauvais produits, pas les aider.  

 Je propose juste une piste, il y en a d’autres. Le plus simple, serait de vendre les pieces le moins cher possible, de ne pas taxer les réparations et de faire des produit adaptés.